Navigation – Plan du site

Présentation

Revue scientifique à l'intersection des sciences des religions,
de la philosophie de la religion et de l'épistémologie. ThéoRèmes publie des dossiers thématiques et des articles au fil de l'eau classés par catégories.

Dernier dossier en ligne
Pasolini : religion rebelle

Réflexions éthico-politiques sur l'œuvre de Pier Paolo Pasolini
Notes de la rédaction

Il y a quarante ans, le 2 novembre 1975, Pier Paolo Pasolini était sauvagement assassiné sur la plage d’Ostia en Italie. Les circonstances entourant sa mort demeurent nébuleuses. L’œuvre prolifique qu’il nous a laissée, à la fois littéraire et cinématographique, a fait de lui l’un des plus grands monuments du XXème siècle. L’écriture et la scénarisation agissaient chez Pasolini comme les deux modalités avec lesquelles il appréhendait la société contemporaine, avec un regard toujours critique sur les diverses idéologies qui la composaient. Dans son œuvre, la religion apparaît comme centrale, non pas en ce qu’elle s’y trouve critiquée, mais parce qu’elle semble agir comme l’instrument lui permettant d’ériger une pensée critique singulière. La religion trouve ainsi, sous le regard du poète, tout un potentiel de critique radicale de la société contemporaine italienne. Inspiré par les écrits du communiste italien Antonio Gramsci, Pasolini a trouvé dans la religion populaire – voire même « vulgaire » au sens de Dante – une force émancipatrice. Quel est précisément le sens de cet usage ? Est-ce que cette force émancipatrice peut aussi résider dans la religion contemporaine ? Et comment penser ce rapport à l’aune d’une résurgence du fondamentalisme religieux ?

Le numéro à paraitre fait suite au colloque « Religion rebelle : réflexion éthico-politique sur l’œuvre de Pier Paolo Pasolini » organisé par Marc De Kesel et Julie Paquette (Université St. Paul, Ottawa) en novembre 2015.